Philippe DRUILLET

Lone Sloane
Nova
Planche 8

Lot n° : 25

Lot N°25
Encre de Chine pour la très grande planche 8 de cette histoire publiée dans le premier numéro de Pilote mensuel. Elle est reprise dans l’album Lone Sloane 66.
Signée et cachet de l’artiste. 71x92 cm.
Humanoïdes associés, 1977.


Imaginez cette planche à votre mur avec son format de 70 cm sur un mètre ! Un mètre de haut pour une des dix dernières planches de la saga de « Loane Sloane » publiées dans Pilote en 1974 !

Une série de légende qui fera son apparition dans le journal en 1970 et qui révolutionnera la bande dessinée moderne en proposant des pages déstructurées et audacieuses, à des années lumières de ce que les autres dessinateurs proposaient à cette époque. La dictature des cases se trouvait ainsi à jamais remise en question.

En 1974, suite à un désaccord avec la direction de l’hebdomadaire, Druillet quittera Pilote après « Nova », son dernier récit en dix planches. L’année suivante, il partira fonder Métal Hurlant et la maison d’édition Les Humanoïdes Associés avec Jean Giraud et Jean-Pierre Dionnet.


Dimensions : 71*92 cm.

Estimation : 16 000 / 18 000 €

Type : Planche originale
Technique : Encre de Chine sur papier

ID : 6975

Contactez-nous

Philippe Druillet est né à Toulouse le 28 juin 1944. Il se dirige vers la photo puis publie en 1966 son premier album, « Lone Sloane : Le Mystère des abîmes ». Devenu comédien au théâtre du Soleil, il signe des illustrations pour les éditions Opta avant de rejoindre Pilote en 1970. Il explose ensuite les codes de la bande dessinée dans des ouvrages devenus des classiques : « Délirius » (avec Lob), « Yragaël » et « Urm le fou » (avec Demuth), « Vuzz », « La Nuit, Nosferatu », « Salammbô »,… En 1975, il fonde « Les Humanoïdes Associés » et « Métal Hurlant » avec Dionnet, Moebius et Farkas. Il touche ensuite à d’autres domaines, signant des affiches de films (« La Guerre du Feu »,…), collaborant à des opéras (comme le « Requiem » de Verdi pour les Chorégies d’Orange 2016), rénovant la station de métro Porte de la Villette, explorant la sculpture, l’architecture, le design,…  Il fut aussi un précurseur de l’image de synthèse (« Kazhann », « La Bataille de Salammbô »,…). Grand Prix de la Ville d’Angoulême en 1988, Grand Prix National des Arts Graphiques en 1996, il est Commandeur des Arts et Lettres depuis 1998.