À PROPOS

La découverte du travail de Danijel Žeželj produit inéluctablement le même effet : une violente claque. Nul ne peut être insensible à son noir et blanc rageur, à ce trait dont se dégage une énergie pure. On est naturellement en droit de ne pas aimer ; mais il est impossible de feindre l'ignorance. Dessinateur, illustrateur, peintre, auteur de performances artistiques, Žeželj est à l'origine d'une vingtaine de romans graphiques aussi déroutants que bouleversants, publiés par les éditions Mosquito.
Né en 1966, Danijel Žeželj éclot artistiquement dans une Yougoslavie au seuil tragique de sa vie. Après des études à l'Académie des Beaux-Arts de Zagreb et quelques publications dans la presse BD de son pays natal, il s'exile à Londres puis en Italie où il publie son premier album, intitulé Il ritmo del cuore. Il traverse ensuite l'Atlantique et les Etats-Unis pour s'ancrer à Seattle. Il poursuit en parallèle ses travaux sur ses romans graphiques, à la diffusion assez confidentielle, et une intense collaboration avec DC Comics à travers le label Vertigo. Il participe également à la saga uchronique Des Dieux et des hommes, aux côtés du scénariste Jean-Pierre Dionnet.
Artiste dont le nom est encore peu connu du grand public, Danijel Žeželj fait en revanche l'admiration unanime de ses pairs. Son sens du découpage est sans pareil ; et ses cadrages vertigineux. L'artiste maîtrise à la perfection l'usage du noir à travers des applats profonds et évocateurs, qui servent à merveille une narration laconique, voire muette.

VIDEO