À PROPOS

Al Severin, le perfectionniste

Plus méticuleux qu'Al Severin, tu meurs ! Illustrateur et auteur de bande dessinée, il a fait le pari fou de se convertir en éditeur, imprimeur et relieur, afin de suivre la fabrication de ses livres littéralement de A jusqu'à Z. Après des années passées à oeuvrer pour des maisons d'édition ayant pignon sur rue, Al Severin s'est amménagé son propre logis, Several Pictures. Mais l'évolution du marché de la bande dessinée a eu raison de ses années de patience et de dur labeur. Désormais retiré du milieu du 9e art, il se consacre à l'illustration et à sa foi.
Petit-fils et fils d'illustrateurs et de graphistes, Al Severin suit une voie toute tracée. Il n'attend d'ailleurs pas le nombre des années pour se lancer dans le grand bain et autoédite L'Affaire Tchang alors qu'il n'a pas encore atteint la majorité. Précoce, le jeune homme est également un bûcheur infatigable. Il dessine pour le Journal de Spirou, Tintin reporter, ou encore Rodeo ; publie Gratin et A Story of war chez Michel Deligne. Au début des années 90, il rejoint l'écurie de Claude Lefrancq. Il y crée sa série la plus célèbre, Harry sauve la planète, avec un premier tome renversant intitulé Urkanika.
Passé 30 ans, Al Severin décide de devenir son propre patron, et se lance dans l'autofabrication de livres et porte-folio à tirage limité. En 2008, il fait le pari fou d'éditer une bande dessinée au format 1,5x2cm, ce qui en fait probablement l'album le plus petit au monde. Cinq ans plus tard, il fait une nouvelle sortie remarquée en signant Spirou sous le manteau, un faux art-book réalisé dans un style proche de celui de Jijé lorsque ce dernier oeuvrait aux destinées du célèbre groom.